Corsa dell’Anello dal 24 Aprile al 14 Maggio 2017, Narni

“Madonne, cavalieri et lo populo tucto” de cette façon s’ouvre l’annonce de la « Corsa all’anello » de Narni. Cette manifestation à lieu à Narni à partir de la dernière semaine d’avril jusqu’au deuxième dimanche de mai, jour de la Course. La manifestation avait le but de fêter le patron de Narni, Giovenale, le 3 juin. Le samedi, pendant la course, dans la ville on respire une atmosphère médiévale. Dans les ruelles, éclairées par des flambeaux, a lieu le défilé du cortège historique auquel participent plus de 600 figurants en costume, musiciens, magistratures communales, le «pontife» et les Terzieri qui défilent selon l’ordre d’arrivée pendant la compétition de l’année précédente. Le cortège se conclu avec l’entrée en scène de plusieurs groupes historiques de la ville. La première édition de la course remonte au 1969 et elle continue avec les mêmes caractéristiques encore aujourd’hui. Narni est divisée en trois « Terzieri» : le Terziere Merzule, le Terziere Fraporta et le Terziere de Santa Maria. Chaque terziere a une propre écurie, où sont gardés et entrainés les chevaux pour la course. Ils gèrent un propre atelier de couture, où sont confectionnés les vêtements pour les cortèges et les représentations. Pour chaque terziere participent trois chevaliers avec leur propres destriers alors que l’anneau est disputé entre deux seuls chevaliers à la fois. On décrète le gagneur après avoir effectué trois séances et les gagneurs de chaque séance participeront à la compétition finale pour remporter le prix de « Miglior Cavaliere in campo ». La quintaine a le but de passer l’anneau suspendu avec un hast. Un dispositif électronique décroche l’anneau adversaire quand l’autre est pris par le chevalier adversaire. Le chevalier qui remporte la victoire a droit de garder l’anneau en argent jusqu’à l’année suivante et, en outre, ce sera le premier chevalier qui défile pendant le cortège de retour aux sièges après la compétition et le premier au cortège du soir de l’année suivante. Le prix de la victoire consiste en un « palio » en soie de la valeur de trois livres d’or, environ vingt pièces. Au-delà de la participation aux courses, il est possible déguster les plats typiques dans un contexte en harmonie avec l’ambiance de chaque « hosterie » des chevaliers, pour contribuer aux frais de l’organisation.